La 64ième Séance plénière du CPI, 05.06.2020, Sarrebruck


Le Conseil parlementaire interrégional de la Grande Région (CPI) en réunion au Landtag de Sarre – retour aux frontières ouvertes et appel à la création d'une task force transfronta-lière « Pandémie »

« Je suis heureux que nous puissions nous rencontrer et discuter personnellement au-jourd'hui pour la première fois après les restrictions de la crise du coronavirus », a déclaré le président du CPI, Stephan Toscani, président du Landtag, vendredi, 5 juin 2020, au début de la séance plénière du Conseil parlementaire interrégional de la Grande Région (CPI) au bâtiment du parlement sarrois à Sarrebruck.
Les présidents et les membres de toutes les assemblées parlementaires de la Grande Région sont venus à Sarrebruck pour discuter des conséquences de la crise du coro-navirus pour la Grande Région. En raison des règles de distanciation et d'hygiène, les délégations étaient présentes en taille réduite ; d'autres membres du CPI et de nom-breux invités ont pu suivre les discussions en direct.
Au centre de la discussion se trouvait une résolution sur les conséquences de la crise du coronavirus, que le président du CPI, Stephan Toscani, avait déposée au nom de tous les présidents des parlements de la Grande Région. La résolution adoptée à l'una-nimité est adressée aux gouvernements de la Grande Région et aux gouvernements nationaux. Stephan Toscani a souligné que la pandémie avait mis la cohésion dans les régions frontalières à rude épreuve : « Nous pouvons toutefois sortir plus forts de la crise si nous tirons les bonnes conclusions des événements de ces dernières se-maines. En adoptant cette résolution, le CPI met en évidence que la Grande Région doit démontrer sa capacité d'action et sa solidarité également en temps de crise. Con-crètement, le CPI propose de mettre en place une task force « pandémie » pour les crises futures et demande au Sommet de la Grande Région avec le concours des structures d'experts de la Grande Région, telles que le Comité économique et social (CESGR), la Task Force Frontaliers ou le « Center for border studies », de procéder à une analyse des conséquences de cette crise. Nous devons également revenir le plus rapidement possible à l'ouverture des frontières et à la mobilité transfrontalière. C'est une autre revendication centrale du CPI ».
Les membres du CPI ont également discuté d'une meilleure coopération entre les ser-vices d'urgence en cas de crise, d'un nouvel instrument juridique européen visant à simplifier la coopération transfrontalière (ecbm), d'une formation commune en viticul-ture et de l'agriculture solidaire. Les recommandations proposées sont le résultat de discussions politiques et de votes au sein des commissions du CPI qui ont poursuivi leurs travaux également pendant la crise du coronavirus au moyen de vidéoconfé-rences.

Message du Président (uniquement disponible en allemand) :

https://de-de.facebook.com/StephanToscani/videos/312874996378769/